08.03.2016 16:36

Journée internationale de la femme : 10 ans « chargé(e) à l’égalité »

La Ville de Luxembourg fait le point sur ses actions en matière d'égalité entre femmes et hommes

A l'occasion de la Journée internationale de la femme, la Ville de Luxembourg a fait le point sur les actions menées, les priorités et les projets futurs dans le cadre de la politique d'égalité entre femmes et hommes.

La volonté d’agir en faveur de l’égalité s’est montrée plus particulièrement par la création en 2000 d’une commission consultative de l’égalité entre femmes et hommes et de la fonction de chargé(e) à l'égalité entre femmes et hommes il y a dix ans.

Depuis, l’égalité fait partie intégrante de la déclaration échevinale où les priorités du collège échevinal sont fixées pour les années à venir : elles concernent prioritairement la lutte contre les stéréotypes liés au genre ainsi que la sensibilisation du personnel de la Ville et du grand public à l’égalité entre les sexes.

Conférence_presse_Bilan_Egalite_Copyright_Phototheque_VDL_Charles_Soubry_XS

L'échevine Colette Mart et Annemie Maquil, chargée à l'égalité auprès de la Ville, lors de la conférence de presse le 8 mars 2016
© Photothèque de la Ville de Luxembourg // Photo: Charles Soubry

10 ans « chargé(e) à l’égalité » : Bilan et projets en matière d’égalité des chances

Depuis 2006, la Ville de Luxembourg dispose d’une tâche complète « chargé(e) à l’égalité », poste qui est occupé par Madame Annemie Maquil depuis le 1er février 2010. La mission du chargé à l’égalité consiste à veiller à ce que l’égalité soit observée dans toute l’administration, à participer à la définition de la politique communale selon les principes de la charte européenne pour l’égalité entre femmes et hommes dans la vie locale (2009) ainsi qu’à élaborer et à mettre en œuvre le plan d’action en matière d’égalité, destiné au personnel de la Ville et au grand public.

Le volet interne se concentre sur la sensibilisation des services communaux à l’égalité entre femmes et hommes et sur le respect de ce principe dans toutes les actions menées et vise plus particulièrement le rôle de la Ville en tant qu’employeur.

Le volet externe vise toute l'offre de services de la Ville de Luxembourg et se traduit dans de nombreux domaines : éducation, garde d’enfants, responsabilité sociale, environnementale et économique, santé, espace public, sport, culture et loisirs... Grâce au chargé à l’égalité, personne de référence auprès de la Ville en la matière, la Ville renforce aussi les liens avec les acteurs nationaux et internationaux œuvrant dans le domaine de l'égalité entre femmes et hommes.

La Ville en tant qu’employeur

En tant qu’employeur soucieux de promouvoir l’égalité des chances, la Ville de Luxembourg intègre l’égalité entre femmes et hommes dans sa politique du personnel, notamment en ce qui concerne le recrutement, la formation, les conditions de travail dont plus particulièrement la conciliation entre vie privée et vie professionnelle et la communication interne et externe des principes de l’égalité des chances.

Cette politique se traduit par exemple par la mise en place d’un projet pilote de télétravail en 2012 et une implémentation générale à partir de juillet 2014, l’organisation de formations axées sur le genre et la diversité dans les services communaux ou encore l’organisation de conférences, d’ateliers ou d’actions spécifiques à l’occasion de la Journée internationale respectivement de la femme et de l’homme (rôle de l’homme dans l’éducation, congé parental…).

Par ailleurs, depuis 2007, la Ville analyse les statistiques internes liées au genre (hommes/femmes, congés parentaux, temps partiels…), soutient l’affectation respectivement de femmes et d’hommes dans des domaines de travail « atypiques », tant dans les emplois qualifiés que non-qualifiés, et a créé en 2010 une procédure de prévention et de prise en charge du harcèlement sexuel au lieu du travail.

Education et formation continue

Concernant l’éducation et la formation continue, la Ville promeut plus particulièrement le rôle des éducateurs masculins dans l’éducation des enfants et des jeunes et lutte contre les rôles stéréotypés.

En effet, la Ville cherche à engager davantage d’éducateurs et d’animateurs masculins dans les Services des foyers scolaires et du Centre d’animation pédagogique et de loisirs (Capel). Le pourcentage des éducateurs gradués s’élève actuellement à 30% ; celui des animateurs du Capel est passé de 14% à 28% en quatre ans. Les formations en genre (gendermainstreaming, stéréotypes…) organisées ces dernières années ont d’ailleurs rencontré beaucoup de succès auprès du personnel éducatif de la Ville.

Depuis plusieurs années, la Ville, en collaboration avec le Cid-femmes, a mis en place des projets pour classes scolaires afin de sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge aux défis et chances découlant de la diversité et de l’égalité entre filles et garçons.

Enfin, depuis 2007, la Ville participe annuellement aux Girls’ Day – Boys’ Day permettant aux adolescents de garder un esprit ouvert envers toutes les catégories professionnelles et de choisir un métier selon leurs intérêts et talents. En 2015, plus de 120 garçons et filles curieux de découvrir un métier atypique pour leur sexe se sont inscrits auprès des services communaux. Cette année, le Girls’ Day – Boys’ Day aura lieu le 28 avril et la Ville proposera à nouveau de nombreux postes aux jeunes.

Responsabilité sociale, environnementale et économique

Dans le cadre de sa politique d’égalité, la Ville de Luxembourg s’investit également pour la promotion de la participation équilibrée des femmes et des hommes dans le développement de la société et s’engage particulièrement pour la visibilité des femmes ayant contribué au développement de la société que ce soit au niveau économique, social, culturel, politique ou autre. Depuis plus récemment, la Ville s’investit dans la promotion du rôle des femmes dans l’innovation et la recherche et porte un intérêt plus particulier aux politiques sociales et du genre.

Dans ce contexte, la Ville remet depuis 2003 le prix Anne Beffort, nommée d’après la co-fondatrice du Lycée de jeunes filles à Luxembourg et première femme professeur du Grand-Duché, à une personne, un groupe, une association sans but lucratif ou une institution œuvrant en faveur de la promotion de l'égalité des chances entre les sexes sur le territoire de la capitale (lauréats : voir annexe).

Entre 2011 et 2014, la Ville a analysé le nombre de rues nommées d’après des femmes et a intégré l’aspect du genre dans l’étude du Service de l’urbanisme sur l’évaluation de l’espace public. En 2014, une conférence sur le respect du genre dans la construction a également été organisée ensemble avec le Cid-femmes.

D’autres actions de sensibilisation souvent menées en collaboration avec diverses associations, ont également permis de rendre visibles les femmes et leur rôle dans la société. Les tables de discussion avec des femmes luxembourgeoises auteures, actrices et artistes (2007, 2008, 2009, avec le Cid-femmes), la table ronde autour du féminisme actuel (2010), l’atelier sur la sécurité dans l’espace public et le genre (2010, avec Cid-femmes), les expositions sur l’historique du droit de vote des femmes en Europe (2011) et sur les perspectives des femmes d’ici et d’ailleurs (2011, avec Caritas) et la conférence sur les femmes dans les médias (2012, avec Cid-femmes) ne sont que quelques exemples d’événements organisés ces dernières années.

Enfin, la Ville de Luxembourg est également active dans les domaines du transgenre et de l’homosexualité. Elle a notamment apporté son soutien à l’association « Transgender Luxembourg » pour l’organisation d’un congrès scientifique (2012) et son aide dans le cadre de la réalisation de l’enquête européenne « Lesbian - Gay – Bisexual – Transgender » (2012).

Garde d’enfants

Dans un objectif d'une meilleure conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, la Ville mène des actions de sensibilisation en collaboration avec le Cid-femmes et améliore constamment les services de garde d'enfants sur son territoire. Ainsi, elle subventionne par exemple le « Service krank Kanner Doheem » de l’association Femmes en détresse depuis 2013.

Santé

Dans le domaine de la santé, la Ville mène avant tout des actions de sensibilisation sur les besoins différenciés entre les sexes : conférences sur la santé des hommes en collaboration avec InfoMann, sur le retour d’âge ou encore sur l’influence du genre sur le diagnostic et le traitement médicaux, projections de films sur le bien-être en général, le poids corporel ou encore le cancer du sein (en collaboration avec le Cid-femmes).

De plus, la Ville propose des formations spécifiques au personnel du Service de la médecine scolaire pour une meilleure gestion des différences entre filles et garçons dans le traitement médical.

Enfin, un autre engagement concerne la création de meilleures conditions de santé physiques et psychiques pour les femmes prostituées. Dans ce contexte, un échange sur le sujet (« Prostitution grenzüberschreitend ») a été organisé en 2015 entre les quatre villes QuattroPole, Trèves, Sarrebruck, Metz et Luxembourg.

Violence sexuée

La Ville est également active dans le domaine de la prévention et de l’information concernant les mutilations génitales féminines.

Depuis 2012, elle soutient financièrement une association pour mener des actions de sensibilisation et organise des expositions à l’occasion de la Journée internationale de lutte contre l’excision, comme celle montrée en février dernier à la Cité Bibliothèque et regroupant des témoignages de femmes africaines sur cette pratique encore trop méconnue.

Par ailleurs, la Ville s’engage contre la violence domestique. En 2010, par exemple, la Ville a soutenu le projet artistique du Théâtre du Centaure « Femmes et violence » dirigé par Marja-Leena Junker et en 2013, elle a organisé une action de sensibilisation en collaboration avec le Cid-femmes sur les expériences de violence dans le cadre des soins de femmes âgées. En 2012, la Ville a également apporté son soutien financier à l’association « Luxembourg Gender Voice Initiative » pour la pièce de théâtre « Les Monologues du Vagin » dans le cadre du V-Day (Stop violence against women).

Sport, culture et loisirs

L’engagement pour une meilleure visibilité des femmes dans le sport et la culture fait également partie de la politique d’égalité de la Ville de Luxembourg et se traduit par de nombreuses actions.

Afin de promouvoir le sport des femmes, encore largement en retrait par rapport au sport masculin, la Ville a participé à trois reprises déjà (2011, 2012, 2014) au festival du cyclisme féminin organisé par l’association Sport a Fräizäit Zéisseng et organisé un public viewing de la finale de la coupe du monde du football féminin en 2011. Cette même année, une plaque commémorative a été inaugurée au parc municipal, mettant à l’honneur Elsy Jacobs : cette pionnière du cyclisme féminin est devenue championne du monde sur route et a établi un nouveau record du monde sur piste en 1958. De plus, la Ville apporte depuis 2014 son soutien financier au tournoi de tennis féminin BGL-BNP Paribas Open pour l’organisation du « Gender Equality Day ».

Dans le domaine des loisirs, un circuit touristique « Frauenleben – Frauenlegenden » dédié à l’histoire des femmes dans la capitale luxembourgeoise a été mis en place en 2008, en collaboration avec le Cid-femmes, le LCTO et le Ministère de l’Egalité des chances.

En ce qui concerne la culture, la Ville organise régulièrement des expositions et tables rondes, notamment sur la vie des femmes luxembourgeoises actives dans la résistance durant la Seconde guerre mondiale (2008, 2009, 2010, 2012, 2014) ou le sport féminin (2011, 2012).

En 2008, le projet « Femmes de plumes » consacré aux femmes dans la littérature et l’art dramatique a vu le jour par une collaboration entre la Ville et le Théâtre du Centaure et entre 2007 et 2014, plusieurs lectures publiques d’auteurs féminins ont été organisées en collaboration avec le Cid-femmes (« Sisters in crime », soirée dédiée à Agatha Christie…).

Enfin, une série de projections de films a également permis la sensibilisation à la question du genre, tout comme la conférence « Wer zuletzt lacht… Neues vom Gelächter der Geschlechter » avec Prof. Dr. Helga Kotthoff (2009) ou la conférence sur les différences du genre dans la mode de l’auteure de « Angezogen - Die Geschichte der Mode », Barbara Vinken (2013), organisées toutes les deux en collaboration avec le Cid-femmes.

 

Plan d’action 2015-2018 : les priorités en matière d’égalité

Avec la signature de la « Charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale » en 2009, la Ville de Luxembourg s’est engagée à élaborer un plan d’action afin de mettre en œuvre les articles de la charte dans le cadre de ses domaines de compétences.

Le plan d’action 2015 – 2018 a été établi en continuation du plan d’action précédent (2011 – 2014). Il intègre les contributions des acteurs clés (services et partenaires externes) et s’aligne aux priorités de la politique communale ainsi qu’aux objectifs de la charte européenne.

Il se compose principalement de 5 volets, couvrant 19 articles de la charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale élaborée par le Conseil des Communes et Régions d’Europe :

  1. Prestataire de services : actions relatives à la qualité du service offert, à l’adaptation du service aux besoins et intérêts des femmes et des hommes

     

  2. Planning et développement durable : responsabilité sociale, environnementale et économique de la Ville dans son rôle de développement de l’espace urbain ; actions relatives à l’adaptation de l’espace public aux besoins des femmes et des hommes et à la promotion de la participation équilibrée des femmes et des hommes au développement de la société

     

  3. Rôle d’employeur : actions visant l’égalité des femmes et des hommes en interne, s’inscrivant directement dans la gestion des ressources humaines

     

  4. Gouvernance : actions relatives à la prise de décision, à l’organisation et à la communication dans le cadre de la politique de l’égalité entre femmes et hommes

     

  5. Cadre général : la mise en œuvre de la politique d’égalité se base sur une analyse détaillée de la situation et s’inscrit dans un cadre plus large de discriminations multiples

A la fin de la durée de quatre ans, une évaluation finale de l’avancement du plan d’action aura lieu. Cependant, afin de garantir le suivi régulier des progrès, une évaluation intermédiaire est effectuée annuellement. Ainsi, des adaptations éventuelles peuvent être intégrées au plan d’action.

Consultez ici le plan d’action communal de l’égalité entre femmes et hommes 2015-2018.


Projets et actions futurs

Pour les années qui viennent, la Ville de Luxembourg continuera ses efforts en vue de l’égalité entre femmes et hommes. Les projets et actions déjà initiés qui portent leurs fruits seront reconduits à l’avenir : lutte contre les stéréotypes liés à la distribution des rôles, soutien aux services concernant la garde des enfants, sensibilisation dans le domaine de la mutilation sexuelle et de la violence sexuée, organisation ou soutien d’actions de sensibilisation dans le domaine de la culture, du sport et des loisirs…

Par ailleurs, la Ville a également fixé une série d’objectifs et de priorités en matière de politique d’égalité, ceci dans tous les domaines d’actions, tant en interne qu’en externe.

 

Gouvernance et cadre général

  • Composition des organes de décision : avant les élections communales en 2017 et les élections parlementaires en 2018, la Ville apportera son soutien aux actions encourageant les femmes à prendre un rôle actif en politique.
  • Participation à la vie politique et civique : la Ville prendra des mesures pour favoriser la participation des femmes, et surtout des femmes minoritaires, dans les commissions consultatives.
  • Image et relations publiques : la Ville informera et communiquera davantage sur son engagement pour l'égalité entre femmes et hommes, tant en interne qu’en externe. 
  • Relations avec les partenaires : la Ville renforcera la collaboration avec les acteurs du terrain et les impliquera davantage dans l'élaboration du Plan d'actions communal.
  • Information et sensibilisation : la Ville adoptera le guide du gouvernement « Egalité dans la communication publique » et (co)organisera des actions de sensibilisation afin de contrer les stéréotypes dans les différents domaines couverts par la charte.

Rôle d’employeur

  • Sur base des résultats de l’enquête « Actions positives », le plan d'actions interne de l'égalité entre femmes et hommes sera adapté, ceci au niveau de :
      • Diversité du personnel : la Ville de Luxembourg s’efforcera à favoriser encore davantage la diversité de son personnel, notamment à travers le recrutement et par le biais d’une meilleure intégration du personnel au sein des équipes diversifiées.
      • Conditions de travail : la Ville mettra en œuvre l’égalité des chances et la non-discrimination sur le lieu de travail. Les principaux domaines d’action sont les processus RH, la santé et la conciliation vie privée – vie professionnelle.
      • Compétences de gestion de la diversité : la Ville proposera au personnel des formations en matière de gestion de la diversité.
      • Communication interne et externe : les principes et les actions de l’administration en matière de diversité seront davantage communiqués au personnel et l’engagement de l’administration concernant la diversité sera promu en externe.
      • Renforcement du rôle de la plateforme « diversité interne » dans la définition et la mise en œuvre de la démarche égalité et diversité en interne.

Planning et développement durable

  • Dans ce contexte, la Ville de Luxembourg s’engagera particulièrement pour
    • l’augmentation du nombre de rues nommées d’après des femmes sur son territoire
    • la participation équilibrée des femmes et des hommes dans les groupes de travail internes
    • le soutien des projets de recherche portant sur la politique du genre
    • la prise en compte des besoins et intérêts spécifiques au genre dans les études de planification urbaine.
    • Les projets de la Ville dans ces domaines se concentreront sur
      • la promotion des formations spécifiques à la diversité et au genre auprès du personnel des foyers scolaires, l’intégration du principe de l’égalité des chances et de la diversité dans le projet du concept pédagogique des foyers scolaires et l’intégration de ces principes dans la formation des animateurs du CAPEL
      • l’adaptation et la mise à disposition de matériel pédagogique non stéréotypé.
      • La Ville mènera des projets visant la meilleure information du citoyen sur les possibilités de garde et organisera ou soutiendra des d’actions de sensibilisation dans le domaine de la garde d'enfants et la conciliation vie privée / vie professionnelle.
      • Le personnel socio-éducatif sera sensibilisé spécifiquement à la prévention et la prise en charge de la mutilation génitale.
      • Un accent particulier sera mis à l’avenir sur la participation à des projets et au soutien de projets visant l'amélioration de la condition des femmes prostituées.
      • Le sport féminin de haut niveau sera davantage promu.

Education et formation continue

  • Les projets de la Ville dans ces domaines se concentreront sur
    • la promotion des formations spécifiques à la diversité et au genre auprès du personnel des foyers scolaires, l’intégration du principe de l’égalité des chances et de la diversité dans le projet du concept pédagogique des foyers scolaires et l’intégration de ces principes dans la formation des animateurs du CAPEL
    • l’adaptation et la mise à disposition de matériel pédagogique non stéréotypé.

Garde d’enfants

  • La Ville mènera des projets visant la meilleure information du citoyen sur les possibilités de garde et organisera ou soutiendra des d’actions de sensibilisation dans le domaine de la garde d'enfants et la conciliation vie privée / vie professionnelle.

 

Violence sexuée

  • Le personnel socio-éducatif sera sensibilisé spécifiquement à la prévention et la prise en charge de la mutilation génitale.

Santé

  • Un accent particulier sera mis à l’avenir sur la participation à des projets et au soutien de projets visant l'amélioration de la condition des femmes prostituées.

Sport, culture et loisirs

  • Le sport féminin de haut niveau sera davantage promu.